Les voitures mythiques de Cuba

Les voitures mythiques de Cuba

Indissociables de l’histoire et de l’image de Cuba, les Chevrolet « Tri-Five » les Ford Fairline et les Pontiac Chieftain sont aujourd’hui considérées comme des voitures mythiques.

 

Guerre froide, arrivée au pouvoir dans les années 1950 des « Barbudos »(1), embargo américain (« el bloqueo ») mis en place au début des années 1960... L’histoire de Cuba explique en grande partie la forte présence de véhicules anciens dans ses rues. Comme figées dans le temps, ce sont pour la plupart des voitures américaines importées avant l’arrivée au pouvoir de Fidel Castro. Mais on trouve aussi des Lada et des Moskvitch(2) importées de l’ex-URSS dans les années 1970/1980.

 

Solidité et ingéniosité

Si les voitures cubaines sont aujourd’hui cultissimes, ce n’est pas seulement grâce à l’histoire de Cuba. Leur style incomparable (phares ronds, formes étudiées, couleurs affirmées...) tout comme leurs caractéristiques techniques en font également des voitures de légende. Leur longévité ? Elles le doivent à leur solidité, mais également à l’ingéniosité des garagistes cubains. Modèles essence reconvertis en diesel, pièces chinoises sur moteurs américains, réservoirs reconstruits à partir d’appareils électroménagers... Tout est bon pour garder les Buick, Chevrolet 150 « one-fifty », Oldsmobile Super 88, Pontiac Chieftain et autres voitures en vie. Et ce n’est pas pour déplaire aux collectionneurs du monde entier qui sont nombreux à vouer une passion à ces petits bijoux du 20e siècle.

 

(1) Les forces rebelles de la révolution cubaine
(2) Les Lada et les Moskvitch furent les représentantes du « style soviétique » automobile.

Retour à la page d'accueil