Handicap invisible : faut-il en parler au travail ?

Handicap invisible : faut-il en parler au travail ?

Selon l’association pour l’insertion sociale et professionnelle des personnes handicapées, 80 % des handicaps sont invisibles. Les salariés concernés hésitent souvent à en parler à leurs collègues et à leur employeur. Quelques conseils pratiques pour vous guider.

 

Dans une interview de novembre dernier, l’acteur et réalisateur Pascal ELBÉ s’est exprimé au sujet de son handicap invisible et de ses répercussions : « Quand un ingénieur du son se demandait d’où venait un larsen, je sortais ma prothèse de l’oreille devant tout le monde : "Le sifflement, c’est moi !" ». Longtemps dans le déni, malgré les mises en garde de son entourage, il s’est décidé à consulter un médecin ORLparce qu’il se sentait en danger dans l’exercice de son métier. En réalisant On est fait pour s’entendre, Pascal ELBÉ a voulu libérer la parole autour du handicap invisible.

 

Pourquoi en parler ?

Défauts d’audition, affections de longue durée, troubles de la mémoire, diabète, douleurs et maladies chroniques… Souvent tues par les salariés concernés par honte ou par crainte de freiner leur carrière, de nombreuses pathologies sont à l’origine de difficultés cognitives, de problèmes d’interactions professionnelles ou de fatigue extrême. Lorsqu’elle est effectuée avec pédagogie, la déclaration du handicap libère à la fois le salarié et ses collègues. Elle permet de dissiper les malentendus et d’ouvrir le dialogue sur l’aménagement éventuel du poste de travail.

Si vous ne souhaitez pas l’évoquer à l’ensemble de votre entreprise, vous pouvez en parler uniquement à votre employeur ou à votre médecin du travail afin de vous aider à mieux gérer la situation. Déclarer son handicap, même invisible, à son employeur peut vous permettre de bénéficier d’avantages avec notamment l’aménagement de votre poste et l’accès à des aides ou des services adaptés.


Comment faire reconnaître son handicap ?

La reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé (RQTH) s’effectue auprès de la Maison départementale des personnes handicapées2. Elle est attribuée pour une durée de un à cinq ans renouvelable. Cette RQTH permet d’accéder à des dispositifs pour favoriser l’insertion professionnelle et le maintien dans l’emploi des personnes en situation de handicap, en bénéficiant notamment des aides de l’Agefiph3.

Aujourd’hui, de nombreux salariés prennent la parole à ce sujet et témoignent de leur expérience en entreprise. Afin de vous accompagner, IRP AUTO vous propose notamment un soutien psychologique, l’aménagement du domicile ou du véhicule, ou encore la participation pour le financement d’équipement spécifique adapté au handicap.

Pour plus de renseignements, rendez-vous sur www.irp-auto.com.

Le médecin oto-rhino-laryngologiste est spécialisé dans le diagnostic et la prise en charge des affections et des troubles de la sphère ORL.
MDPH.
Association de gestion du fonds pour l'insertion des personnes handicapées.

 

Retour à la page d'accueil