Dépassements d’honoraires : comment optimiser votre prise en charge ?

Choisissez bien votre médecin

Un médecin conventionné secteur 1 ne pratique pas de dépassements d’honoraires1.
Le tarif est encadré et conforme à la Base de remboursement de la Sécurité sociale (BRSS).

Un médecin conventionné secteur 2 fixe librement ses tarifs. Les dépassements ne sont pas remboursés par l’Assurance maladie.

Ayez le réflexe OPTAM

Privilégiez un professionnel de santé ou un établissement de soins conventionné et adhérent à l’OPTAM2. Les dépassements d’honoraires sont encadrés et le reste à charge mieux maîtrisé. Consultez l’annuaire de l’Assurance maladie.

Évaluez votre reste à charge3

Vos dépenses de santé dépassent le montant pris en charge par l’Assurance maladie ? Vous ne connaissez pas le taux de remboursement de votre mutuelle ?

Transmettez votre devis à IRP AUTO et bénéficiez de l’analyse gratuite pour connaître votre reste à charge.

Maîtrisez vos frais de santé avec IRP AUTO

Pour trouver un professionnel de santé à tarifs négociés,
transmettre un devis pour analyse ou consulter vos remboursements,
rendez-vous sur votre Compte personnel
ou l’application mobile IRP AUTO Santé.

1 Sauf dépassement autorisé (ex : visite à domicile en dehors des horaires de consultation du cabinet).
2 Option de pratique tarifaire maîtrisée.
3 Réservé aux bénéficiaires de la mutuelle IRP AUTO.
4 Selon le contrat choisi par votre entreprise.

Dépassements d’honoraires : comment optimiser votre prise en charge ?

Tous les médecins ne pratiquent pas les mêmes tarifs. Certains fixent librement leurs honoraires et dépassent la Base de remboursement de la Sécurité sociale (BRSS). Autorisés, ces dépassements sont toutefois règlementés. Décryptage.

Pour éviter les mauvaises surprises et ne pas avoir à repousser certains soins médicaux devenus indispensables, renseignez-vous sur le secteur d’exercice du praticien de santé avant de vous rendre en consultation. Vous connaîtrez ainsi le montant de votre reste à charge avant de vous engager.

Connaître les règles

Qu’il soit généraliste ou spécialiste, un médecin peut être conventionné ou non. Cela signifie qu’il peut appliquer les tarifs établis par la Sécurité sociale (secteur 1) ou fixer librement le montant de ses honoraires (secteur 2). Dans le premier cas, vous pouvez compter sur le remboursement intégral des frais engagés1, hors ticket modérateur2. Dans le second cas, si vous bénéficiez d’une mutuelle santé, vous pourrez être remboursé du reste à charge qui correspond, le plus souvent, au dépassement d’honoraires, selon le niveau de garantie de votre contrat. En secteur 3, le médecin n’est pas conventionné et fixe ses tarifs de façon totalement libre, sans limites3.

Maîtriser les dépassements

Afin d’encadrer les dépassements d’honoraires, l’Assurance maladie a passé un accord avec certains médecins de secteur 2 : l’Option pratique tarifaire maîtrisée (OPTAM). Cet accord a permis la création d’un annuaire de professionnels de santé et d’établissements de soins qui se sont engagés à modérer leurs honoraires et à réaliser une partie de leur activité sans dépassement. Pratique : pour savoir si votre praticien adhère à l’OPTAM ou pour en rechercher un, consultez l’annuaire des professionnels de santé sur le site de l’Assurance maladie.

Solutions santé d’IRP AUTO

Pour vous aider à maîtriser le surcoût de vos dépenses de santé, IRP AUTO analyse vos devis et vous indique le niveau de prise en charge prévu par votre complémentaire santé4. Ce calcul (en pourcentage de la BRSS) vous permet de connaître le montant du remboursement des frais engagés. En souscrivant aux renforts IRP AUTO, vous pouvez ajuster le niveau de votre prise en charge.

Bon à savoir : en tant que bénéficiaire de la mutuelle IRP AUTO, vous accédez à un réseau de soins aux tarifs négociés.

1Si le parcours de soins est respecté.
2Somme restant à la charge de l’assuré après remboursement de la Sécurité sociale. Part prise en charge par la complémentaire santé, selon le contrat souscrit par votre entreprise.
3En secteur 3, les dépassements ne sont pas remboursés par l'Assurance maladie et le reste à charge peut être très important pour le patient.
4Selon le contrat souscrit par votre entreprise.

Retour à la page d'accueil